La révision des lois sur la protection des marques et des armoiries, prévu par le Conseil Fédéral suisse, pour consolider le label « Swiss Made » provoque paradoxalement le contraire : elle affaiblit la marque Suisse et compromet des milliers de postes de travail. Ceci critique la IG Swiss Made, composée de fabricants de montre dans les segments de prix moyen et bas de gamme.

Download